Une approche pragmatique & pluridisciplinaire pour soigner le burn out

Avant même de venir séjourner à la "maison de repos du burn out", il convient de réfléchir aux évolutions en cours de état physique et émotionnel et aux actes qui peuvent être posés pour soigner le burn out, qui matérialisent votre refus d'assumer des séquelles jusqu'à la fin de vos jours. Cherchez-vous à surmonter un effondrement anxio-dépressif ou physique, de plus ou moins grande ampleur; des troubles névrotiques (crises d'angoisse ou crises de panique), des phénomènes de somatisation ou de décompensation d'un organe impliqué dans la circulation des hormones de stress; une fatigue extrême, avec des troubles du sommeil, de l'équilibre alimentaire, divers troubles cognitifs, des obsessions compulsives, une forme de phobie sociale ? 

En fonction de vos attentes spécifiques, le parcours proposé sera strictement individualisé et contractualisé avec les professionnels qui vous soignent. Grâce au partenariat avec le centre de santé de Montmirail (51), situé à 20 kilomètres à travers bois et champs, vous dipsosez d'un accès faciles à un très large éventail de professionnel de santé.

 

A la maison de repos du burn out, une approche plurielle de l'action thérapeutique

Une démarche de coaching et de conseil

Le coaching commence par une réflexion sur vos propres objectifs de récupération, de remédiation. Vous êtes accompagnés dans la mise en oeuvre des actions et des moyens nécessaires pour les atteindre. Nous pouvons également vous conseiller sur le casse-tête des démarches (employeur, assurance-maladie....). En venant séjourner, vous avez mis quelque-chose en route ! Il va maintenant falloir le faire fructifier, pendant et après le séjour.

Si vous préférez une démarche plus axée sur la thérapie brève, Nathalie, psychologue clinicienne sera à votre écoute et anime par ailleurs des temps de groupe de parole.

Retrouver de l'énergie pour réaliser ses projets

 

Le séjour est une approche globale d’accompagnement pour affronter les risques auxquels vous êtes confrontés, pour gérer méthodiquement et efficacement une crise que vous rencontrez, et pour mettre en œuvre un plan d'action que nous prenons le temps de discuter.

Le repos, la remise en question de certains conditionnements inconscients, combattre la peur qui vous contrôle, vous libérer de la crainte de l’échec ou de l’abandon, du rejet de la solitude, de la peur du changement, de la souffrance : autant de préalables avant d'aller vers ce qui vous tient vraiment à coeur. 

 

 

 

Des activité physiques adaptées

Lorsqu'on est épuisé, il peut être dangereux de cesser brutalement toute activité (risque de décompensation). Encore faut-il pratiquer des activités adaptées et propres à favoriser le récupération. Sous le poids d'une surcharge mentale, votre corps souffre et a manqué d'attention. Les séjours sont une bonne occasion de  vous occuper un peu de vous même;, pour une fois. Le temps de gymnastique douce du matin fait la part belle aux étirements et à la souplesse, au gainage et à la tonicité. La marche forestière vous relaxe tout en réentrainant votre cardio et nous allons également à la piscine au moins trois fois par semaine.

Déconstruire et surmonter la peur

Le plus petit dénominateur commun des cas individuels de B.O. reste la peur, qui s'est installé au plus profond de vos représentations et qui influence toutes vos décisions. Surmonter cette peur fondamentale, c'est guérir.

L'attention portée à l'autre, la valeur du temps passé ensemble,  l'investissement dans la vie d'un petit groupe de pairs positifs et engagés dans une démarche de mieux-être sont des ressources thérapeutiques simples, peu couteuses et pourtant très rarement mise en oeuvre. C'est sur ce socle interpersonnel à rebatir que fleuriront vos projets de demain. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La clinique du burn-out

Appel

Email